La ligne d’écoute « Allo- Grands-parents »

L’EGPE tient une permanence en présentiel, assurée par des bénévoles, du lundi au vendredi de 10h à 15heures en ses bureaux, au 12 rue Chomel Paris 7ème . Vous pouvez donc soit nous appeler, soit prendre rendez-vous via notre ligne Allo Grands Parents.

Grands-parents, si vous vous posez toutes sortes de questions concernant votre rôle, votre place, la conduite à tenir avec vos enfants et vos petits-enfants, appelez Allo Grands-parents au 01.45.44.34.93 du lundi au jeudi de 10h à 15heures.

Vous y trouverez une écoute bienveillante qui vous aidera à y voir plus clair et à prendre les orientations qui conviennent à la situation que vous vivez.

Cette écoute, anonyme et confidentielle, est assurée par des professionnels de la famille. Elle est également ouverte aux parents qui s’interrogent sur des relations familiales devenues complexes et parfois conflictuelles.

Quelques sujets d’appel :

Un couple de grands-parents :

« Depuis son mariage, notre fils a beaucoup changé. Nous avons fait de gros sacrifices pour le couple, nous endettant pour leur acheter une maison…Ils sont maintenant à 400km de nous et quand notre petit fils est né, ils nous ont dit de ne pas venir car ils ne pourraient pas nous héberger. Cette réaction nous attriste beaucoup. »

Une grand-mère :

« Ma fille unique a eu une fille qui est aujourd’hui âgée de 18 mois… Je ne l’ai vue que deux fois. Ma fille esquive toutes les possibilités de rencontre que je lui propose…

Je ne comprends pas son comportement ! ».

Un grand-père :

« Nous ne voyons plus nos 2 petits enfants depuis 1an. Sans raison. Nous avons des droits tout de même ! Nous sommes prêts à aller en justice ».

Une jeune mère :

« J’ai très peur que ma belle-mère, qui est très intrusive, soit trop envahissante avec notre bébé. Quels sont ses droits en tant que grand-mère ? »

A l’issue de l’entretien téléphonique, nous suggérons éventuellement une démarche vers une aide plus spécialisée au sein de l’EGPE : entretien psychologique téléphonique ou en face à face, médiation, participation à un groupe de parole…

Une orientation vers des structures extérieures peut être également évoquée.

Entretiens avec des psychologues sur rendez-vous

Quand demander un entretien avec une psychologue de l’EGPE ?

En cas de conflits avec ses enfants ou d’autres membres de sa famille, ou s’il y a des problèmes de privation ou de contacts trop rares avec ses petits-enfants. Ou si après avoir appelé notre Ligne Allo Grands-Parents, un entretien en présentiel, dans nos bureaux, vous est proposé.

Surtout, ne restez surtout pas isolé(e) ! Les psychologues de l’EGPE sont là pour vous aider et répondre à vos inquiétudes.

Ces entretiens vont permettre de faire entendre votre point de vue mais aussi d’entamer une prise de distance suffisante pour réfléchir au problème que vous exposez. De plus, avoir un recul extérieur peut vous aider à réfléchir à une nouvelle attitude afin d’entamer un processus d’entente pour tenter de régler la situation.

Une psychologue de l’EGPE témoigne : « Les difficultés sont pratiquement toujours motivées par des conflits entre générations. Beaucoup se plaignent de ne pas avoir accès facilement à leurs petits-enfants. Les raisons du conflit ne sont pas toujours claires. Cela peut remonter à des années..»

Ces entretiens amènent un sentiment d’apaisement et aident à diminuer le sentiment de culpabilité des patients ou permettent de tempérer l’accusation que l’on porte sur quelqu’un assortie de la tentative obsessionnelle d’autojustification. 

Parfois, des situations peuvent avoir été mal vécues par les membres d’une même famille comme le divorce. En effet, la séparation des parents est souvent provocatrice de malaise qui peut malheureusement perdurer plusieurs années. « J’ai divorcé, je l’ai élevée toute seule, non sans difficultés, et maintenant c’est son père qu’elle voit et à qui elle amène ses enfants… ! » se plaint une grand-mère.

Un des cas qui revient souvent est l’accès des grands-parents à leur petits-enfants. Beaucoup de grands-parents se plaignent d’avoir rarement l’occasion de les rencontrer. D’autres, même, ne les voient plus du tout. « Il peut y avoir beaucoup de douleur et parfois beaucoup de colère ; certains se sentent ainsi « interdits » de petits-enfants », souligne la psychologue de l’EGPE.

Face aux questions des grands-parents il s’agit de :

  • Sortir du cycle de l’accusation-justification, de l’obsession, de la revendication
  • Démêler le nœud de ses souffrances
  • Favoriser toute forme de mieux-être
  • S’ouvrir à l’écoute de soi et des autres, prendre conscience de ses désirs et richesses intérieures trop souvent étouffés…

Il ne s’agit pas d’une thérapie mais d’un moment destiné à appréhender plus clairement une situation particulière. Le « problème » n’est pas résolu, mais il devient moins insupportable à vivre, parce qu’il ne prend plus toute la place.

Un numéro de téléphone pour prendre rendez-vous : 01 45 44 34 93

Les entretiens sont facturés 30€ par entretien.

Médiations intergénérationnelle sur rendez-vous

Qu’est-ce que la médiation ?

« La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision – le médiateur familial – favorise à travers l’organisation d’entretiens confidentiels, leur communication, la gestion de leur conflit dans le domaine familial entendu dans sa diversité et dans son évolution » – Définition donnée par la FENAMEF (Fédération Nationale de la Médiation et des Espaces familiaux).  La FENAMEF est un réseau national de services de médiation familiale dont l’EGPE est partenaire.

La médiation proposée par l’EGPE répond à la demande des personnes dont une des parties au moins est un grand parent. Il s’agit d’un espace de parole qui, avec le soutien du médiateur, neutre et impartial, permet d’évoquer sa souffrance, de traiter en profondeur le litige et de trouver des solutions pour renouer le dialogue.

Pensez-y si…

Vous n’avez jamais vu votre petit enfant, ou si vous le rencontrez trop rarement, Si en tant que parents, votre relation avec vos parents ou vos beaux-parents est conflictuelle, Si vous êtes confrontés à une succession qui s’avère source de dissensions et de rivalités, Si vous êtes en désaccord avec votre fratrie à propos des décisions concernant vos parents dépendants,

La médiation peut vous permettre de renouer un dialogue constructif pour débloquer cette situation.

Quelques cas soumis par des grands-parents :

Une grand-mère : « Notre fille refuse de nous confier ses enfants, prétendant que nous sommes trop rigides et peu affectueux. Est-ce possible de reprendre le dialogue avec elle pour rétablir la confiance ? »

Un couple de grands-parents : « Depuis que notre fils a divorcé, nous ne voyons que très rarement nos petits-enfants. Nous craignons qu’ils nous oublient peu à peu. Comment maintenir le lien malgré tout ? »

Une mère : « Comment faire comprendre à mes parents qu’ils nous étouffent, moi et mon mari, par leurs demandes incessantes de contact avec notre fils de 4 ans ? »

Quelle démarche entreprendre pour amorcer un processus de médiation ?

Dans le cadre de l’écoute au téléphone « Allo Grands-Parents au 01 45 44 34 93 », l’équipe « écoute » de l’EGPE est témoin de la souffrance des grands-parents confrontés à la distanciation ou à la rupture de liens avec leurs petits-enfants, souffrance qui s’exprime par le désarroi, la colère, la plainte, la culpabilité ou la revendication.

Certains grands-parents invoquent leurs droits à connaître leurs petits-enfants et à nouer des relations avec eux. Ils sont parfois tentés par une démarche judiciaire leur permettant de faire reconnaître ces droits. Face à ce choix qui peut être destructeur pour la cohésion familiale, nous proposons la médiation.

Dans un premier temps, la médiatrice est à l’écoute de la souffrance qu’elle légitime. Elle valorise la démarche entreprise par la personne.

Parfois, le seul fait d’avoir envisagé la possibilité de trouver un consensus fait évoluer favorablement la situation.

La médiatrice est sans pouvoir de décision. Elle a pour rôle d’aider à la clarification de la situation, de favoriser le dialogue à travers l’organisation d’entretiens confidentiels afin de trouver des solutions acceptables pour chaque partie, et en priorité au bénéfice des enfants.

Comment se déroule une médiation ?

Dans un premier temps, vous rencontrerez la médiatrice dans un échange confidentiel pour réfléchir ensemble sur l’opportunité d’une médiation et l’éventuelle mise en place du processus.

Suite à cet entretien, la médiatrice pourra inviter par courrier l’autre partie à s’engager elle aussi dans une démarche de médiation. Un échange confidentiel lui sera proposé (Téléphonique ou en tête à tête) afin qu’elle puisse exprimer son propre vécu de la situation familiale. Cet échange est gratuit.

Dans un second temps, vous participerez avec l’autre partie concernée, à des entretiens ayant pour objectif de dénouer le conflit pour retisser le lien familial. La médiatrice aura un rôle facilitant pour la communication dans cette nouvelle démarche.

A l’issue de ces entretiens, vous pourrez, si vous le souhaitez, rédiger un protocole d’accord signé des deux parties.

La participation financière demandée est de 30 euros par partie pour chaque entretien de médiation.

INFORMATIONS PRATIQUES

Les rencontres de médiation sont menées par des médiatrices bénévoles de l’EGPE : Monique Desmedt, Annick Escherman, Natalène Guichot-Perere

La FENAMEF (fédération nationale de la médiation familiale) a constitué l’annuaire des médiateurs exerçant dans une association de leur réseau : www.fenamef.asso.fr ou Tél. : 02 31 46 87 80

L’Association pour la Médiation Familiale (APMF) 11 rue Beccario 75012 Paris Tél. : 01 43 40 30 09 La Caisse Nationale d’Allocations Familiales accepte parfois de prendre en compte une demande de médiation émanant de grands-parents, lorsqu’ils apportent la preuve qu’il est de l’intérêt de leur(s) petit(s)-enfant(s) d’entretenir des relations avec eux.

Les groupes de paroles

Présentation de l’atelier « Aujourd’hui grands-parents »

Si la place de grand-parent au sein de la famille dans sa grande diversité vous interroge et parfois vous préoccupe, si vous tenez à garder un ancrage dans une société en constant mouvement, si vous souhaitez partager vos expériences, vos inquiétudes, vos idées avec d’autres grands-parents….

Inscrivez-vous au groupe qui se réunit une fois par mois dans les locaux de l’EGPE, le lundi de 10h à 12h. Les thèmes mensuels, toujours en lien avec la grand-parentalité, sont proposés par deux animateurs, Monique Desmedt et Pierre Manipoud. Afin de préserver confiance et confidentialité, le choix a été fait d’un groupe restreint avec une inscription à l’année.

Quelques exemples de thèmes abordés :

  • Dire ou ne pas dire ?
  • Quelle liberté d’expression pour les grands-parents ?
  • Qu’ils nous lâchent !
  • Lâchons-les !
  • Quelle est la distance nécessaire entre les générations ?
  • Grand-père et grand-mère : deux rôles interchangeables aujourd’hui ?
  • Devenir grands-parents tout en restant parents de nos enfants. Est-ce si simple ?

Précisons qu’il s’agit d’un atelier alliant confidentialité et convivialité, dans le respect de chacun.

Inscription au Secrétariat de l’EGPE par téléphone au 01 45 44 34 93. La participation demandée est de 8 euros par séance.

Première séance le lundi 4 Octobre 2021.