Des grands-parents qui se posent des questions difficiles peuvent appeler.
L' écoute est anonyme, assurée par une personne compétente, formée à l'écoute.
Cet échange offre l’occasion de parler, d’être écouté. Il permet d’éclairer la réflexion et d’ouvrir à des propositions.

Exemples :

"Notre fils aîné a vécu longtemps avec nous mais depuis son mariage, il a beaucoup changé.
Nous avons fait de gros sacrifices pour eux, nous endettant pour leur acheter une maison...
Ils sont maintenant à 400 km et quand notre petit fils est né, ils nous ont dit de ne pas venir car ils ne pourraient pas nous loger ! "


" Ma fille unique a eu une petite fille il y a un an. Je ne l'ai vue que deux fois ; ma fille esquive toutes les possibilités de rencontre que je lui propose. Je ne comprends pas…"

« Je ne vois plus mes petits-enfants. Nous avons tout essayé. Je n'en peux plus ! Nous avons des droits tout de même ! On est prêt à aller en justice : dites nous ce qu'il faut faire.»

Ces phrases sont les appels au secours les plus entendus à l'EGPE par les écoutantes. Les personnes sollicitent un soutien, des conseils et un savoir concernant, par exemple le droit des grands-parents  dont la presse parle tant.

 Des entretiens avec une psychologue ou des rencontres en groupe ont permis de dénouer la crise en mettant à jour la source du conflit familial  : une attitude chaleureuse des grands-parents a facilité ensuite la reprise de contacts.

 

Ne restez pas seul. isolé dans la souffrance ou le questionnement

ALLO-GRANDS PARENTS
01 45 44 34 93

Du lundi au jeudi de 9h30 à 12h30
Le jeudi de 14h à 17h

Le vendredi de 9h30 à 12h

Un grand-parent formé à l'écoute vous répondra